Interview de Benjamin Cabé, responsable du comité de programme de EclipseCon France 2013

À l'occasion de la conférence Eclipse Con France 2013, qui se tiendra à Toulouse du 5 au 6 juin 2013, nous avons rencontré Benjamin Cabé. Il nous présente son parcours, son implication à l'événement, le mode opératoire pour la sélection des présentations et quelques aspects pratiques.

Pour réagir à cette interview, un espace de dialogue vous est proposé sur le forum Commentez Donner une note à l'article (5).

Article lu   fois.

Les deux auteurs

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Présentation de Benjamin

Image non disponible
Benjamin Cabé

En quelques mots, qui es-tu ? C'est quoi ton job ?

Je suis Benjamin Cabé, et je suis le "M. Open-Source" chez Sierra Wireless. Plus précisément : nous commercialisons une offre M2M (Machine-to-Machine) clés en main, qui va du hardware permettant de connecter des équipements à Internet via 2G/3G/4G, au framework de développement embarqué et son IDE Eclipse, à l'infrastructure Cloud permettant de gérer les équipements, stocker les données qu'ils remontent, et exploiter ces données.

Nous avons lancé l'initiative Eclipse M2M il y a bientôt deux ans, afin d'établir une plateforme collaborative pour que les acteurs majeurs du M2M puissent collaborer à l'établissement de technologies interopérables et, surtout, ouvertes. C'est dans le cadre de cette initiative que Sierra Wireless a contribué aux projets Koneki et Mihini, que je codirige.

Quel est ton parcours ?

J'ai toujours travaillé chez Sierra Wireless, à Labège en banlieue Toulousaine (même si, pour être tout à fait complet, c'était initialement une startup - Anyware Technologies - par la suite rachetée par Sierra pour ses compétences Eclipse et M2M), après avoir fait un cursus relativement classique IUT puis IUP.

J'ai d'abord été amené à développer des outils basés sur Eclipse RCP, puis j'ai rapidement eu l'occasion de contribuer activement à plusieurs projets Eclipse. Je me suis ainsi familiarisé avec cette communauté, pour finalement devenir committer sur plusieurs projets, dont PDE (Plugin Development Environment) et e4.

Lorsque nous avons été intégrés à Sierra Wireless, j'ai contribué à démarrer l'initiative Eclipse M2M Industry Working Group, une des premières étapes ayant été de proposer le projet Koneki que j'ai mentionné précédemment. Le but de Koneki est de fournir des plug-ins Eclipse facilitant le développement d'applications M2M.

Qu'est-ce qui te motive dans la vie, dans le travail ?

Travailler à l'établissement d'une communauté open source est particulièrement motivant, même si c'est une alchimie parfois complexe d'essayer d'embarquer de nouveaux participants dans l'aventure quand certaines briques techniques sont encore en plein développement. Mais c'est aussi dans ces moments-là que l'on a des retours qui donnent envie de continuer, lorsque les "early adopters" prennent les projets que l'on développe et en construisent avec des choses que nous-mêmes n'aurions pas imaginées !

II. Eclipse Con France 2013

C'est quoi EclipseCon France 2013 selon toi ?

C'est la première édition de ce qui sera, je l'espère, une longue série ! Nous avons un programme qui mélange du contenu très pratique, avec des workshops qui permettront d'en apprendre plus sur l'utilisation de Git et EGit, l'IDE Android ou les technologies Eclipse M2M ; mais également des présentations d'un format plus classique présentant les technologies Eclipse les plus actuelles, ainsi que des retours d'expérience sur l'utilisation d'Eclipse dans des domaines très variés - par exemple au CERN pour la mise en œuvre de l'accélérateur de particules appelé LHC (Large Hadron Collider ou Grand Collisionneur de Hadrons en français).

Combien de présentations avez-vous reçues ?

Nous avons littéralement été assaillis de soumissions ! Pour cette première édition, nous avons voulu être relativement prudents et n'avions prévu que 35 slots… Sauf que nous avons reçu plus de 130 propositions ! Même si cela nous a obligés à refuser plus de 3/4 de ces dernières, c'est clairement quelque chose qui nous encourage d'ores et déjà à prévoir plus grand pour l'édition prochaine !

Quels ont été les critères de sélections ?

Nous avons essayé de sélectionner des présentations illustrant de manière concrète l'utilisation de certains composants Eclipse, en particulier dans les domaines de l'embarqué ou du modeling. Mais nous avons également voulu accorder une part importante aux propositions faisant des retours d'expérience concrets sur l'utilisation d'Eclipse et de technologies open source en général dans un contexte industriel.

Est-ce que le choix des sujets n'a pas été trop compliqué ? Quels sont ceux qui ont le plus été débattus ?

La sélection a évidemment été compliquée, notamment du fait du nombre important de sujets soumis. Nous avons autant que possible essayé de demander à certains speakers ayant proposé des sujets similaires de combiner leurs présentations afin d'avoir non seulement un talk encore plus intéressant, mais également de laisser la possibilité à plus de personnes de venir présenter les sujets qui leur tenaient à cœur. De manière générale, le comité de sélection a rapidement convergé vers un programme final, mais il y a parfois eu des discussions animées entre les membres les plus "geeks" et ceux venant plus du monde de l'industrie, dès qu'il était question de privilégier un talk plus technique au détriment d'un retour d'expérience plus industriel, ou inversement.

Pourquoi faut-il absolument aller à EclipseCon ?

Le "top 5" des raisons pour lesquelles il faut aller à EclipseCon France selon moi est en fait déjà sur mon blog, je vous invite à y jeter un œil !

Comment t'es-tu retrouvé dans cette aventure ?

Je fais également partie du comité de sélection pour EclipseCon Europe depuis deux ans, et c'est sûrement grâce à cette (petite) expérience que la Fondation Eclipse m'a proposé de prendre en charge le programme de cette première EclipseCon France. Aussi, ce n'est pas la première fois que nous avons des événements Eclipse à Toulouse, après l'organisation d'Eclipse Time il y a quelques années, puis plus récemment de l'EclipseDay Toulouse.

III. Pratique

Que peux-tu nous dire sur le lieu de la réception ainsi que les repas ?

La conférence a lieu les 5 et 6 juin, à Toulouse, au Centre de Congrès Pierre Baudis, et pour s'inscrire c'est ici ! En ce qui concerne les repas, et étant donné la situation géographique, il ne devrait pas y avoir trop de souci à se faire sur la qualité du buffet qui sera servi durant la pause du midi !

Question organisation, y aura-t-il un vestiaire où déposer nos sacs, manteaux, etc. ?

Bien sûr, c'est l'avantage de réaliser l'événement dans un Centre de Congrès.

Y aura-t-il un accès Wi-Fi ou 3G ?

Oui, il y aura un accès Wi-Fi.

Peut-on s'attendre à trouver plein de goodies des partenaires ?

Peut-être légèrement moins que dans certaines conférences puisqu'on a aussi voulu donner une connotation plus "industrielle" à cette première EclipseCon France. Et puis, soyons sérieux, qui de nos jours assiste à une conférence simplement pour les goodies ? ;-)

IV. En plus

Tu es impliqué dans la communauté Eclipse, quelles sont d'après toi les prochaines évolutions intéressantes ?

Plus que jamais, Eclipse s'élargit aux technologies de runtime, en particulier côté serveur, le dernier exemple en date étant l'arrivée de Vert.x.

L'autre point notable est l'essor des Industry Working Groups : que ce soit autour du M2M, du développement de logiciels embarqués, ou automobiles, ces initiatives sont l'occasion d'agréger encore plus de projets sous la bannière Eclipse, tout en faisant le lien avec des communautés de développeurs et d'adopteurs déjà bien établies.

Peut-on s'attendre à des surprises lors de cet EclipseCon ?

Surprises, vous avez dit surprises ?… :-) Le mieux n'est-il pas de venir vérifier sur place ?

Quelles sont tes impressions à propos de Developpez.com, de sa rubrique et ses forums liés à Eclipse ?

J'avoue avoir moins de temps qu'il y a quelques années à consacrer au développement, et je me retrouve donc de plus en plus rarement amené à consulter developpez.com. En revanche, les forums Eclipse sont clairement une mine d'informations à destination des développeurs francophones, et je me souviens avoir passé pas mal de temps à contribuer à ceux-ci. C'est toujours intéressant de voir ce que les gens développent au-dessus d'Eclipse, et les forums peuvent non seulement être un moyen d'avoir réponse à des questions techniques, mais aussi tout simplement d'en savoir plus sur des technos.

V. Remerciements

L'équipe de Developpez.com se joint à nous pour remercier chaleureusement Benjamin Cabé pour sa participation à cette interview.

Plus particulièrement nous adressons nos remerciements, à ClaudeLELOUP pour sa relecture orthographique et Thierry Leriche-Dessirier pour les exemples de questions.

VI. Annexes

VI-A. EclipseCon France 2013

Retrouvez EclipseCon France 2013 et toutes les informations pratiques à l'adresse : http://www.eclipsecon.org/france2013/

Image non disponible
EclipseCon France 2013

VI-B. Publications de Benjamin Cabé

Découvrez le blog de Benjamin Cabé à l'adresse : http://blog.benjamin-cabe.com/

Découvrez les projets que Benjamin Cabé codirige :

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2013 2013. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.